Aller au contenu principal

Marie Darrieussecq

1999 |

Précisions sur les vagues

« Quand Marie Darrieussecq écrivait Le Mal de mer (P.O.L, 1999), elle aurait voulu en dire plus sur les vagues. Mais ça aurait formé des excroissances, de trop grosses vagues à la surface du texte. Ça sortait du roman, ça aurait cassé son rythme, ça formait nouvelle. Ça se sédimentait autrement. Alors elle a écrit Précisions sur les vagues. Un catalogue encyclopédique de vagues, décrivant la façon dont elles se forment. C’est un lieu important : elles font la jointure entre l’eau et la terre. La vérité est dans le poème, autant que dans la science. »

Editions POL

Le livre était d’abord offert avec le Mal de mer, en 1999, puis POL l’a réédité en 2008.

Il a donné lieu à une adaptation au théâtre en 2007 : Précisions sur les vagues#2, par Celia Houdart, avec la voix de Valérie Dréville. Création sonore : Sébastien Roux. Scénographie : Olivier Vadrot.

Célia Houdart décrit le texte ainsi : « Ce texte est la description minutieuse de phénomènes marins, dont on ne sait s’ils relèvent du scientifique ou du poétique. Le spectateur est invité à pénétrer dans une installation où les mots de Marie Darrieussecq dits par Valérie Dréville sont diffusés dans un espace sonore et lumineux. La bande-son conçue par Sébastien Roux se compose de mini-séquences agencées et diffusées sur un mode aléatoire. Des petits blocs de textes et de sons déferlent comme des vagues, à l’infini. À tout moment de la journée on peut accéder à ce qui est à la fois un théâtre de poche, un kiosque à musique, ou un studio radiophonique, conçu par Olivier Vadrot, pour écouter ce qui peut être une conférence, une leçon de choses ou un poème. Voyage dans le temps et dans l’espace, traversée des continents, du “rouleau” des côtes atlantiques au “tsunami” de l’océan Indien, ces vagues racontent une part du monde, entre la douceur d’un clapotis et le déchaînement d’un raz-de-marée. »

Olivier Vadrot écrit sur son site : « Le principe scénographique retenu pour l’installation sonore Précisions sur les vagues#2 est le rassemblement des spectateurs autour d’un objet diffuseur. Des petits blocs de textes et de sons déferlent comme des vagues, en boucle, à l’infini. (...) L’objet est un hybride (...). Un seul objet, circulaire, d’un diamètre de 4 mètres. Les spectateurs s’assoient sur le bord de la fenêtre et partagent un paysage sonore et visuel commun: amas d’algues qui se colorent et s’irisent ou champ de corail qui empêche les vis-à-vis entre spectateurs ».

Univers

Traductions

/sites/default/files/2018-06/on%20waves.jpg
Etats Unis
Peter Schulman
VVV éditions

Adaptations

2008 |
PAR Célia Houdart

Adaptations

fermer

www.mariedarrieussecq.com

Presse

/sites/default/files/2017-11/PRECISIONS%20SUR%20LES%20VAGUES%202.mp4 /sites/default/files/2017-11/PRECISIONS%20SUR%20LES%20VAGUES.jpg